Quelles sont les données dont le traitement est interdit ?

Il existe certaines données dont le traitement est interdit en raison de leur nature sensible et de leur potentiel pour causer des préjudices aux personnes auxquelles elles se rapportent. Ces données sensibles comprennent notamment :

  1. Les données relatives à l’origine raciale ou ethnique, aux opinions politiques, aux convictions religieuses ou philosophiques, à l’appartenance syndicale, à la vie sexuelle ou à l’orientation sexuelle des personnes.
  2. Les données génétiques et biométriques, qui peuvent être utilisées pour identifier de manière unique une personne.
  3. Les données sur la santé, qui peuvent révéler des informations personnelles sur l’état de santé d’une personne.
  4. Les données sur les antécédents judiciaires, qui peuvent révéler des informations sur les condamnations pénales d’une personne.

Le traitement de ces données est interdit sauf si la personne concernée a donné son consentement explicite ou si cela est nécessaire dans le cadre de dispositions légales ou réglementaires spécifiques.

Il est important de noter que les interdictions de traitement de données sensibles varient selon les lois et réglementations en vigueur dans chaque pays. Il est donc recommandé de se renseigner sur les lois et réglementations en vigueur dans votre pays avant de procéder au traitement de toute donnée sensible.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire